Les demandes administratives sur place

Social Security Card & Employment Authorization

 

Impossible d’y couper, c’est LA question qui revient sans cesse what is your SS number?” (juste après “Where are you from?“)

Attention, ce n’est pas l’équivalence de la Carte Vitale, non, cette carte de Sécurité Sociale est plutôt la preuve de notre existence “administrative” aux Etats-Unis. Elle nous est demandée pour à peu près tout (ouverture de compte bancaire, dossier de candidature de location, achat de voiture, des cartes de magasins etc…).

J’ai appris par la suite (trop tard) qu’il est possible de combiner les deux demandes, celle du visa et de la Carte de Sécurité Sociale Américaine. Ce n’est pas un drame, il suffit de se rendre aux bureaux (avec ou sans rendez-vous) et la carte est transmise sous 2 semaines par voie postale.

Niveau ambiance et look du bâtiment, pas de bonne surprise, on retrouve sensiblement ceux de nos préfectures.

Pour mon mari, ça a été simple et rapide puisque son Visa L1 est directement lié à son contrat de travail. Pour moi, le visa L2 me donne le droit de “demander” l’autorisation de travail au Département de la Sécurité Intérieure (DHS). N’étant ni citoyenne américaine ni en possession de mon autorisation de travail, je dois prouver que j’ai une raison valide de demander cette carte qui ne serait pas liée au travail. Je m’attèle donc à mon dossier de demande d’autorisation de travail.

U.S. Citizenship and Immigration Services

Je vis à Los Angeles, mais tout est centralisé à l’USCIS de Phoenix, Arizona. C’est pas la porte à côté donc je fais attention à ce que mon dossier soit nickel :

– Form I-765 (Application for Employment Authorization)

– Chèque $410 à l’ordre de U.S. Department of Homeland Security (filing fee)

– Form I-94 (mon mari et moi)

– Copie des passeports (mon mari et moi)

– 2 photos passeport format 2″x2″

– Copie du Form I-797 Approval Notice for Form I-129

Je garde une copie et j’envoie le tout mi-Septembre 2017. Fin Mars 2018, je reçois le Graal.

Vos papiers, s’il vous plait

Comme c’est ma première demande de Carte SS, l’agent y va de bon coeur et me demande tout ce qui est à peu près possible :

– Le formulaire de demande (Application for a Social Security Cardwww.socialsecurity.gov

– Passeport (avec le Visa collé à l’intérieur bien sûr)

– Extrait d’Acte de Naissance – document original accompagné de sa traduction certifiée en anglais

– Livret de Famille – document original accompagné de sa traduction en anglais

– Form I-797B, Notice of Action

– Form I-94

– Carte d’Autorisation de Travail

J’insiste sur ce point, les américains ne sont pas à l’aise avec les pièces d’identité à la française. Nom de jeune fille et nom d’épouse, c’est la confusion totale et ils ne savent plus comment vous appeler !

Le plus simple est de rester synchro avec nom et prénoms qui apparaissent sur votre visa. Cela vous évitera bien des complications d’avoir votre visa, votre carte SS et votre carte d’autorisation de travail émis au même nomN’hésitez pas à demander à l’agent de relire ensemble ce qu’il a marqué sur son écran (l’orthographe de votre nom, votre date de naissance etc…).

Pour une petite incorrection, ils sont capables de vous dire que vous n’êtes pas la bonne et même personne (c’est du vécu).

A noter …

C’est aussi super utile d’avoir une traduction certifiée en anglais du Livret de Famille, des extraits d’Acte de Naissance de toute la famille. Cela représente un petit coût supplémentaire, mais les agents ici ne sont pas bilingues donc c’est pas conseillé, c’est juste nécessaire.

Même conseil pour tout ce qui est diplômes universitaires, attestations de formation ou autres certificats/brevets officiels.

En clair, tout ce qui est spécifique à notre système d’études, fiscal ou administratif – translation please!

Avec mes 2 cartes dans mon sac, quelque chose d’invisible s’opère. Après un petit temps, je réalise …. je ne suis plus une touriste, je vis ici maintenant !

1 year ago

Leave a Reply